Actualités

septembre 2021 : DES NOUVELLES DE NOS ACTIONS

Bonjour Chers Amies et Amis , adhérents et sympathisants de Paradigmes Solidarités !

Les mois passent et il est je vous livre des nouvelles de nos actions en cours et à venir.

Quand je relis les nouvelles écrites en avril, je retrouve des informations qui sont toujours d’actualité aujourd’hui :

« Actuellement, nous ne nous déplaçons pas personnellement et physiquement dans les pays auprès des populations que nous accompagnons. Ceci étant, grâce aux contacts établis lors des précédents voyages en Inde et au Bangladesh, le maillage partenarial a été assez conséquemment développé pour que nous continuions à distance des actions communes »

La réalité de la crise pandémique qui perdure en Inde comme au Bangladesh empêche toute perspective à court terme de voyage sur place. Il faudra pourtant l’envisager, j’espère pour le début d’année 2022, car tout nous y engage :

– il devient impérieux de faire un point sur place des actions menées et d’en envisager de nouvelles ;

– des personnes rencontrées dans diverses circonstances ont envie de s’engager bénévolement sur le terrain, notamment dans l’école de Jeanamitabh et auprès des enfants des rues – cf. ci-dessous- ;

– de manière plus individuelle et professionnelle, je devrai, au nom d’une ONG avec laquelle je collabore sous le statut de consultant en développement, aller sur le terrain auditer les projets menées depuis des mois maintenant ;tant qu’à « éclater » mon empreinte écologique, autant la rendre éthique !

Voici, en quelques mots, la situation actuelle de nos projets.

INDE

Ecole de Jeanamitabh – Bodhgaya, BIHAR

Après une longue période de fermeture imposée par le Gouvernement indien, les enfants retrouvent enfin les bancs de l’école ! Certains ne sont pas revenus et nous nous enquérons d’en comprendre les raisons familiales. Pour les autres, l’examen de milieu d’année scolaire – « half examination » d’octobre permettra de constater si le décrochage scolaire n’a pas eu trop de conséquence dans les apprentissages.

Concernant l’implication de Paradigmes Solidarités, il n’y a quasiment pas un jour sans que je sois en relation avec les autres partenaires associatifs français soutenant l’école, afin de coordonner nos aides. Les mails et vidéos s’enchaînent avec les responsables de l’école pour être aussi efficients que possible dans le soutien scolaire, sanitaire auprès des 300 enfants et adolescents qui se répartissent comme suit :

– 159 enfants exactement dans l’école-internat de Bodhgaya, de la classe nursery à la classe 10 – équivalent de la maternelle à la seconde dans le système français- ;

– 100 enfants dans l’école primaire – classes 1 à 5 – en externat du village d’Itwan ;

– 25 étudiants en études supérieure ;

Contribution directe de Paradigmes Solidarités :

– Financement des frais d’études pour 4 étudiants issus de familles monoparentales : nous connaissons bien ces ados pour les suivre dans leur scolarité antérieure dans l’école-internat de Jeanamitabh ; leur situation familiale justifie cette aide, sans laquelle leur scolarité pourrait être remis en cause, notamment pour les 3 filles.

– Financement des frais d’examen d’un étudiant en arts plastiques vers l’accès à une grande école de Bombay: ce jeune a longtemps lui-même aidé les autres enfants de l’école-internat, en encadrant les séances quotidiennes de yoga, en prodiguant des cours de dessin aux plus petits ; sa grande générosité et son enthousiasme à apprendre dans les arts nous motivent à le soutenir ; sa situation familiale difficile nous y oblige.

Enfants des rues dans le Bihar et le West Bengale 

Lors de mes précédents séjours à Bodhgaya , j’ai passé des soirées – à la suite des journées dans l’école de Jeanamitabh- à « crapahuter » dans les rues grouillantes de touristes, de religieux mais aussi d’enfants vendeurs à la sauvette ou mendiants. J’ai passé des moments forts à leur parler, à partager un chapati sur le coin d’un stand ambulant, à rencontrer leur famille dans leur habitat précaire.

J’ai élargi petit à petit le réseau de partenaires pour connaître ceux qui œuvrent déjà auprès de ces enfants de la rue, afin de comprendre la situation de ces derniers et voir « ce que l’on peut faire »…

Le projet intitulé « way from street school to school in the street » (chemin de l’école de la rue vers l’école dans la rue ) devait se concrétiser par une collaboration sur le terrain avec une étudiante en Master de Sciences humaines et sociales d’Angers. Cela n’a pas été possible du fait du confinement mondial.

Enfants vivant dans la rue, échoppe des parents, novembre 2019

Ce projet verra assurément le jour et s’étendra même sur Calcutta avec un partenaire indien fidèle œuvrant déjà pour cette cause. Des « parallèles » se feront avec d’autres projets au Bangladesh – cf. ci-dessous – .

BANGLADESH 

Centre de santé primaire et activités annexes– Matarbari Union, Mo

Malgré le confinement et l’impossibilité de se déplacer, le soutien a été effectif, notamment en cofinançant du matériel médical pour le centre, en finançant des soins urgents pour des enfants des villages environnants.

Le besoin actuel est la remise en fonctionnement des « pre-schools » qui ont stoppé tout enseignement par manque de moyens. Si ces écoles démarrent à nouveau – j’y travaille avec les partenaires habituels-, probablement Paradigmes Solidarités contribuera par exemple par l’achat de fournitures scolaires.

Foyer d’accueil des enfants des rues

Le foyer « Leedo » de Dhaka accueille des enfants abandonnés dans les rues de cette mégapole, leur offrant protection, éducation, soins ; j’ai eu le bonheur d’y aller dans le cadre de missions diverses et d’autres missions sont en cours.

Les besoins étant conséquents, Paradigmes Solidarités va très prochainement contribuer à l’achat de fournitures scolaires dans le cadre du projet plus vaste d’accompagnement des enfants des rues.

School on the sky by Leedo Peace Home, Dhaka city, mai 2020

Voici donc les nouvelles que j’ai plaisir à partager avec Vous sans qui tout cela serait moins réalisable !

Le slogan de Paradigmes Solidarités n’est-il pas «  Avec Vous, plus loin » ?!

En naviguant sur ce site Internet de Paradigmes Solidarités, vous pouvez également suivre l’évolution des actions et retrouver les rubriques d’infos plus générales.

Merci encore de votre Présence.

A bientôt de vous rencontrer, quelles qu’en soient les modalités physiques ou virtuelles ! 

Chuma Chuma( salutation affectueuse en Inde qui signifie «  Bisou bisou »)

Pierrick (French first name)Pirik (Hindi nick name)

Jeunes étudiantes de l’école “Jeanamitabh school”, tout sourire devant la pompe nouvellement installée grâce à la coordination du projet par Paradigmes Solidarités et le financement par une ONG française partenaire

INDE – URGENCE SANITAIRE

APPORTONS NOTRE GOUTTE D’EAU

AU GRAND OCÉAN DE SOLIDARITE

Dans la zone de turbulences que le monde traverse actuellement, la pandémie de la Covid-19 n’épargne personne. Cependant, avons-nous les mêmes armes pour combattre l’ennemi ? De toute évidence, non. Les conséquences vont de pair avec l’impuissance de certains États, qui, malheureusement manquent cruellement de moyens.

A l’instar, si l’émergence de l’Inde lui permet d’accroître son taux de croissance, une grande frange de sa population souffre d’une extrême pauvreté.

Depuis plusieurs semaines, le pays est frappé par le nouveau variant indien qui plonge l’Inde dans le scénario dramatique. A l’issue de cette problématique, les pouvoirs publics ont fait preuve d’une négligence alarmante et n’ont pas imposés de règles claires et strictes. Faute de places dans les hôpitaux, les malades sont parfois soignés dans leur voiture, par manque de respirateurs la plupart d’entre eux meurent. Un record a récemment été battu : 350 000 personnes contaminés en une seule journée. Vous vous posez certainement une question : pourquoi ?

Continue la lecture

JOURNEE INTERNATIONALE DE LA FEMME

Qui, mieux que Karuna Shechen pour parler de la condition féminine, notamment en Inde et au Népal?

Paradigmes Solidarités collabore sur le terrain avec cette ONG, et c’est avec un grand plaisir que nous partageons leur article dédié à la Journée internationale des femmes!

NEWSLETTER N° 3

Les actions de Développement continuent malgré la distance !

La situation sanitaire mondiale due au COVID-19 ne nous a pas permis d’aller sur place en Inde et au Bangladesh pour accompagner les acteurs locaux dans le suivi des actions en cours et la mise en place de nouvelles.

La motivation d’agir n’en a été que renforcée, le télétravail permettant de poursuivre les contacts avec les ONGs locales. C’est une autre manière d’aborder le partenariat dont l’efficience s’en trouve finalement renforcée. La solidarité ne s’arrête pas à l’obtention d’un visa et d’un vol d’avion!

Continue la lecture